Exosquelette Fraco par Mawashi

 

Découvrez la plus récente innovation dans l'industrie de la maçonnerie

 

 

Système d'actuation pour les membres supérieurs

 

  • Système hybride combinant des actionneurs passifs et quasi-passifs afin de supporter et assister les bras des maçons

  • Fournit une assistance aux maçons pour soulever et manipuler les blocs et les outils de maçonnerie

  • Ne restreint pas l'aisance et la portée du mouvement des maçons lors de l'utilisation de la truelle et de l'application du mortier

  • Vise à réduire la fatigue musculaire lors de tâches variées impliquant les membres supérieurs

 

Mécanisme Quasi-Passif de blocage des articulations

 

  • Supporte le poids des bras du maçon, des blocs et des outils de maçonnerie en annulant l'effet de la gravité

  • Positionné directement au niveau des articulations du bras

  • Supporte des moments jusqu'à 40 N·m au niveau du coude et de l'épaule

  • Permet de supporter jusqu'à 12 Kg (26 lb) par bras au niveau du coude

  • Permet de supporter jusqu'à 7 Kg (15 lb) par bras lorsque le bras est allongé

  • Très faible consommation d'énergie

  • Enclenchement/désenclenchement rapide du mécanisme

  • Plusieurs jours d'autonomie

  • Compatible avec les piles Lithium-ion

 

Mécanisme passif d'Assistance au levage

 

  • Composé d'un système élastique couplé à un mécanisme optimisé de ressort-came

  • Supporte des moments jusqu'à 27.5 N·m au niveau de l'épaule et 17.5 N·m au niveau du coude lorsque le maçon soulève des objets avec ses bras

  • Permet de soulever jusqu'à 4.8 Kg (10.5 lb) par bras au niveau du coude

  • Permet de soulever jusqu'à 4.8 Kg (10.5 lb) par bras lorsque le bras est allongé

Données fournies pour un homme de taille moyenne (1.78m)

 

CLIQUEZ ICI pour télécharger le feuillet d'information sur l'exosquelette Fraco par Mawashi (en anglais)


 

Exosquelette Fraco par Mawashi : Mise à jour 2021

2021-02 | Malgré les contraintes imposées par la pandémie, l'équipe de Mawashi continue à développer l'exosquelette Fraco pour l'industrie de la maçonnerie dans le but de le mettre en production à l'été 2021.

Vous souvenez-vous, il y a un an, lorsque nous avons annoncé au monde entier qu'en 2021, les maçons pourraient obtenir un exosquelette pour eux? Eh bien, l'aventure se poursuit! Durant l'année 2020, il s'est passé beaucoup de choses, mais cela n'a pas empêché Mawashi science & technologie de poursuivre le développement de cette innovation pour l'industrie de la maçonnerie.

Le plus excitant, c'est que l'exosquelette a été standardisé de façon unique. Nous voulons dire par là que l'équipe de Mawashi a trouvé un moyen de s'assurer que la tenue serait adaptée de manière unique à chaque utilisateur. Un ensemble de pièces de différentes grandeurs a été développé pour s'assurer que la structure de l'exosquelette épouse parfaitement le corps du maçon à l'aide de mécanismes de réglage lui permettant de s'adapter à une grande variété de tailles corporelles.

Au cours des cinq prochains mois, l'équipe de Mawashi mettra le prototype à niveau en le testant avec des maçons et en l'améliorant à chaque fois. Puis, au début de l'été, ils commenceront à la production afin que les 50 premiers exosquelettes soient prêts en septembre 2021. Ensuite, 50 exosquelettes seront livrés en octobre et 50 autres en novembre.

Certains d'entre vous avez déjà précommandé le vôtre et vous avez été patients. Nous tenons à vous remercier de votre confiance et à vous assurer que ça s'en vient!

DES QUESTIONS? Pour plus d'informations, veuillez contactez l'entreprise Les Produits Fraco Ltée, le distributeur officiel de Mawashi pour l'industrie de la maçonnerie en cliquant ICI


 

L'exosquelette de Mawashi en page couverture du Masonry Magazine aux États-Unis

2020-06 | Exosquelettes pour les maçons : De la science fiction à la réalité

Article publié dans l'édition juin 2020 du Masonry Magazine, une revue mensuelle qui fournit à plus de 27 000 membres et abonnés de l'information pertinente et à jour. Cette publication est considérée le chef de file dans l'industrie de la maçonnerie depuis 1961.

Lorsque nous pensons aux exosquelettes, l'image d'Iron Man est sans doute la première chose qui nous vient à l'esprit... bien sûr, qui ne voudrait pas porter une telle tenue! Toutefois, l'exosquelette destiné à l'industrie de la maçonnerie dont nous traiterons aujourd'hui ne provient pas d'un scénario de film. Il est le fruit de la collaboration entre une entreprise innovante, Mawashi science & technologie, et un entrepreneur visionnaire, M. Armand Rainville, qui désirait améliorer le sort des hommes et des femmes oeuvrant dans ce métier.

Armand Rainville connaît très bien l'industrie de la maçonnerie. Il a pratiqué ce métier, il a dirigé des équipes de maçons, il a acheté une compagnie qui fabrique des outils de maçonnerie et maintenant, 28 ans plus tard, son entreprise Les Produits Fraco Ltée est un chef de file dans les équipements d'accès sur mât ingénieux tels que les élévateurs de chantier et les plateformes de travail. Ses filles, Emmanuelle et Julie, sont désormais coprésidentes de Fraco, mais Armand est toujours là, les soutenant et gardant une longueur d'avance sur la concurrence grâce à son esprit innovateur.

Un jour, Armand eut une idée : « Comment inventer une tenue qui permettrait d'aider les maçons à rester en santé, de prévenir les blessures musculosquelettiques, d'encourager plus de femmes à rejoindre le métier et de maintenir les maçons âgés au travail plus longtemps? » Il savait exactement où aller pour concrétiser sa vision d'une tenue conçue spécifiquement pour l'industrie de la maçonnerie. Il sauta dans sa voiture et conduisit près de 20 km jusqu'à Saint-Jean-sur-Richelieu pour rencontrer l'équipe de Mawashi qui avait déjà développé une solution qui pourrait être adaptée à sa vision : un exosquelette passif porteur de charge (...)

CLIQUEZ ICI pour lire l'article complet (en anglais) sur le site web du Masonry Magazine


 

L'exosquelette Fraco par mawashi dévoilé au salon world of concrete 2020 à las vegas

2020-02 | L'entreprise Produits Fraco Ltée a dévoilé l'exosquelette Fraco par Mawashi au salon « World of Concrete (WOC) 2020 » à Las Vegas, aux États-Unis, le plus grand évènement annuel international de l'industrie de la construction commercial pour les professionnels du béton et de la maçonnerie.

Fraco a profité de « World of Concrete » pour démontrer son prototype d'exosquelette, une technologie portable conçue pour réduire la fatigue et les blessures des travailleurs associées avec la manipulation des blocs de béton. L'entreprise a aussi mentionné que le système pourrait contrer le manque de main d'oeuvre présent dans l'industrie de la construction.

Développé en collaboration avec Mawashi science & technologie, l'exosquelette Fraco est un dispositif fixé à plusieurs section du corps humain afin de restorer la mobilité et réduire l'effort. Celui-ci résulte de l'adaptation de l'exosquelette UPRISEMD développé par Mawashi pour le domaine militaire et c'est la première application civile de ce modèle.

L'exosquelette comprend un système d'actuation pour les membres supérieurs afin de supporter et d'assister les bras du maçon, un mécanisme quasi-passif de blocage d'articulation, ainsi qu'un mécanisme passif d'assistance au levage. Le tout bouge de façon très fluide et ne restreint pas la portée du mouvement. L'exosquelette permet de neutraliser un poids de 9.5Kg (21 lb) pour les blocs de bétons.

Pour Armand Rainville, le fondateur de Fraco, ce dispositif est une révolution pour l'industrie de la maçonnerie. « Durant ma carrière en tant que maçon, j'ai connu tellement de travailleurs qui ont du quitter leur profession vers l'âge de 40 ans car ils avaient mis en péril leur santé en maneuvrant des blocs de béton. Nous avons développé l'exoquelette Fraco en tenant compte de tous ces travailleurs ».

CLIQUEZ ICI pour lire l'article complet sur le site web de KHL Group

 

 

 


 

Vêtements intelligents : Les exosquelettes, du génie sur les chantiers

2019-01 | Les ouvriers de la construction manient des matériaux et des outils lourds. Le travail exige également des tâches répétitives, une situation qui use le corps et qui alimente la fatigue, ce qui nuit à la productivité du travail et à la vigilance sur les chantiers. Les exosquelettes sont des technologies permettent d'accroître les capacités du corps humain. C'est pourquoi les concepteurs d'exosquelettes tendent la main aux associations de la construction.

Article publié dans l'édition hiver 2019 du magazine CONSTRUIRE, la publication officielle de l’Association de la construction du Québec (ACQ) depuis plus de 30 ans. Comportant 4 éditions par année, on y trouve une variété d’articles abordant différents aspects de la construction au Québec.

L'exosquelette est une structure légère, résistante et durable qui se porte sur le corps. Il permet de rediriger la charge et la pression exercées sur le corps humain lorsqu'on transporte un objet. Il apporte de la justesse et de la puissance aux membres et aux articulations. L'exosquelette comprend des éléments passifs comme des ressorts ou des composants actifs, comme un moteur. Les ensembles non alimentés sont les plus prisés. Le système permet d'activer, d'augmenter ou d'améliorer le mouvement ou l'activité physique.

« Ses succès démontrés dans l'apprentissage de la motricité ont depuis inspiré le marché de la prévention des accidents en milieu de travail, indique Simon Pesant, chercheur scientifique et coordonnateur de projets chez Mawashi. L'équipement adapté permet à des ouvriers d'accomplir avec rapiditié, intensité et efficacité des mouvements répétitifs sans fatigue humaine ni blessures et d'adopter de saines postures de travail. »

« Il contribue à sauver des vies, particulièrement dans des environnements où l'indice de dangerosité est élevé. Leur ergonomie aide le corps à transporter l'équipement lourd et alimente l'aisance de mouvement » observe Jean-Marc Sheitoyan, chef de la stratégie chez Mawashi.

Ces appareils de pointe permettent aux travailleurs de chantier de travailler un plus grand nombre d'années en prévenant notamment la détérioration prématurée des poignets, des coudes et des épaules et en aidant le corps à mieux gérer le mouvement et à absorber le poids des instruments de travail. Ils aident particulièrement à diminuer la pression que l'effort du travail exerce sur les muscles et les ligaments.

L'exosquelette ne remplace en rien la compétence des ouvriers. Il aide à mieux accomplir le travail en assurant le mouvement, la force et l'endurance des travailleurs. Encore plus important, il prévient les accidents. Cet équipement fait partie de la grande famille des systèmes d'augmentation de l'humain (SAH), dont font partie les produits les produits de réalité augmentée, comme les lunettes de protection qui augmentent la vision et des casques connectés.

L'évolution de ces produits est exponentielle et la demande grandissante. À raison, elle améliorer la compétitivité du travail. Elle ajoute à la qualité de vie des travailleurs et contribue à l'avancement des chantiers. Or, les constructeurs ont de besoins particuliers. Ils cherchent des produits souples, peu volumineux, non encombrants et collés au corps. Ce que l'industrie développe présentement. Le dialogue permettra d'adapter son éclosion, relèvent les chercheurs de Mawashi science & technologie.

CLIQUEZ ICI pour lire l'article complet sur le site web du magazine CONSTRUIRE


 

Les exosquelettes : bientôt une réalité

2018-01 | Les avancées technologiques dans le domaine de la construction proviennent de toutes parts. En plus de l’intelligence artificielle et des robots, voilà que les exosquelettes pourraient chambarder les façons de faire de l’industrie de la construction.

Article publié le 30 janvier 2018 dans le journal Constructo, l’outil de travail privilégié des acteurs de la construction au Québec depuis plus de 50 ans.

Le potentiel des exosquelettes est grand, surtout dans le domaine de la médecine où on s’affaire à fabriquer des dispositifs pour les personnes ayant perdu l’usage d’un ou plusieurs membres. En alliant robotique, informatique et neurochirurgie, on peut maintenant connecter le cerveau de patients à des exosquelettes; leur permettant de retrouver des sensations dans les jambes, la capacité de contrôler des contractions musculaires ou d’esquisser des mouvements.

Si les avancées peuvent devenir importantes d’ici les prochaines années, les exosquelettes offrent pour l’instant des solutions concrètes pour l’industrie de la construction. Ce sont pour la plupart des exosquelettes mécaniques, sans moteur ou matériel informatiques, conçus pour adoucir la tâche des travailleurs. Il faut comprendre que les problèmes liés aux troubles musculo-squelettiques peuvent représenter des pertes importantes pour les entreprises. Voilà pourquoi les exosquelettes présentement en fonction sont conçus pour répondre à des besoins liés à la santé et sécurité au travail ou à l’ergonomie (...)

CLIQUEZ ICI pour lire l'article complet sur le site web du journal Constructo


 

APPLICATIONS MILITAIRES : Cliquez ici pour plus d'informations sur l'exosquelette tactique passif porteur de charge UPRISEMD de Mawashi